Tout savoir sur le transport de l’électricité

Tout savoir sur le transport de l’électricité

Comment l’électricité parvient-elle jusqu’à votre foyer ? Qui se charge de son transport et de sa distribution ? Nos explications.

Le réseau public de transport du courant électrique

Consommateur, découvrez une explication simple des étapes du transport de l’électricité. Depuis les centres de production vers votre domicile, le courant passe par deux types de réseaux, à savoir :
* Le réseau public de transport d’électricité ;
* Le réseau public de distribution.

Le transport et la distribution de l’énergie électrique sont régis par les articles R321-1 et suivants du Code de l’énergie.

Le rôle du RTE

Le réseau public de transport d’électricité sert à acheminer des quantités importantes d’énergie, et ce, sur de longues distances, c’est-à-dire :
* Entre les différentes régions ;
* Vers les États voisins.

Le réseau public de transport d’électricité français est géré par le RTE ou Réseau de transport d’électricité. Ce premier réseau de transport d’électricité d’Europe garantit le bon fonctionnement du système électrique en adaptant à tout moment la production et la consommation énergétique. Selon ses explications, elle s’engage à assurer un traitement non discriminatoire aux acteurs du marché de l’électricité, notamment pour l’accès au réseau de transport à haute tension (HT) et à très haute tension (THT). Le RTE est sous le contrôle de la CRE ou Commission de Régulation de l’Énergie.
Parmi les clients de RTE se trouvent les producteurs d’électricité, les distributeurs d’électricité, les fournisseurs d’énergie ou encore les consommateurs industriels.

Explication sur l’utilité du réseau public de transport d’électricité

Le réseau public de transport d’électricité conduit l’énergie des producteurs aux consommateurs industriels ou aux distributeurs. Le niveau de tension du courant produit s’élève à 400 kV, d’où la possibilité de le transporter sur de longues distances. L’électricité est ensuite transformée en 225 kV, puis en 63 ou en 90 kV afin d’alimenter les régions.

Transport électricité explication

Le réseau public de transport d’électricité comprend les lignes à haute tension (supérieure à 50 kV) en France métropolitaine, soit :
* Plus de 100 000 km de lignes ;
* 4 000 postes électriques ;
* 47 interconnexions.

L’article L321-4 du Code de l’énergie fournit des explications sur les lignes et ouvrages exclus du réseau public de transport d’électricité.

L’insertion des énergies renouvelables

L’insertion des énergies renouvelables en grande quantité modifie largement les flux sur le réseau public de transport d’électricité, d’où la nécessité de l’adapter afin de réussir la transition énergétique. Tous les ans, le RTE élabore et publie le SDDR ou Schéma Décennal de Développement du Réseau répertoriant :
* Les projets à réaliser dans les trois prochaines années ;
* Les infrastructures de transport d’électricité à mettre en place dans les dix ans à venir ;
* Les adaptations du réseau nécessaires.

Découvrez sur ce site une définition précise ainsi que toutes les informations utiles sur l’électricité produite à partir des différentes sources d’énergies renouvelables.

Les réseaux publics de distribution d’électricité

Le point sur les réseaux de distribution

Les réseaux publics de distribution ont vocation à transporter l’électricité sur de plus courtes distances afin d’assurer :
* L’alimentation de la consommation locale ;
* Le raccordement des producteurs d’électricité de petite et de moyenne puissance.

La longueur cumulée des réseaux publics de distribution d’électricité représente plus de 1,3 million km. Ces lignes électriques desservent les consommateurs en moyenne tension (entre 1 kV et 50 kV) et en basse tension (moins de 1 kV).
Avec le développement des énergies renouvelables (photovoltaïque, éolien, etc.), ces réseaux deviennent collecteurs de l’électricité produite par les nouvelles installations.

Les gestionnaires de réseaux

Les réseaux publics de distribution d’électricité sont la propriété des collectivités territoriales. On distingue deux régimes de distribution de l’électricité en France, à savoir :
* La concession de service public ;
* La gestion directe par les communes.

Les communes ont la possibilité de déléguer une partie ou l’intégralité de leur pouvoir concédant à des syndicats d’électrification départementaux ou intercommunaux (cahier des charges de concession, contrôle de la réalisation des missions de service public confiées au concessionnaire…).
Les gestionnaires de réseaux de distribution d’électricité assurent la conception, la construction, la sûreté et l’entretien du système électrique, ainsi que l’accès aux réseaux dans des conditions non discriminatoires.

Enedis

Sur 95 % du territoire français, Enedis représente l’opérateur industriel de concession obligé des AODE (Autorités Organisatrices de la Distribution d’Énergie) pour la gestion de leurs réseaux de distribution. Desservant 35 millions de clients, cette entreprise exploite :
* Plus de 2 000 postes sources ;
* Environ 800 000 postes de distribution ;
* 1,3 million de km de lignes.

NB : Engie (ex-GDF Suez) est le distributeur de gaz en France et également le fournisseur historique mais depuis 2007 il doit faire face à la concurrence, tout comme EDF.

Les entreprises locales de distribution ou ELD

La gestion des réseaux publics de distribution d’électricité sur 5 % du territoire métropolitain est assurée par les ELD. Il s’agit :
* Des régies ;
* Des coopératives d’usagers ;
* Des sociétés d’économie mixte ;
* Des Sociétés d’Intérêt Collectif Agricole d’Électricité.

Dans les collectivités d’outre-mer et en Corse

Les réseaux publics de distribution dans la collectivité départementale de Mayotte sont gérés par Électricité de Mayotte.
En Corse et dans les autres collectivités d’outre-mer, cette gestion est assurée par EDF SEI (Systèmes Énergétiques Insulaires).

Les aides pour l’électrification rurale

Les autorités organisatrices d’un réseau public de distribution d’électricité sont susceptibles de recevoir des aides pour la réalisation des travaux relatifs aux ouvrages ruraux. Elles participent au financement :
* Des travaux d’électrification rurale (amélioration de la qualité de la distribution, résorption des fils nus, mise en souterrain des lignes électriques…) ;
* Des opérations de production d’énergie via les installations de proximité en zone non interconnectée si elles permettent d’éviter des travaux d’extensions de réseaux électriques plus onéreux ;
* Des opérations de production d’électricité décentralisée à partir d’énergies renouvelables.

L’amélioration de la qualité de l’électricité

Sous l’impulsion des autorités organisatrices de distribution d’électricité et des pouvoirs publics, cette action constitue désormais une priorité sur les réseaux de distribution.

Le dépôt de consignation par les gestionnaires de réseaux

Aux termes de l’article L322-12 du Code de l’énergie, les gestionnaires des réseaux publics de distribution d’électricité sont tenus de remettre les fonds en main propre à un comptable public en cas de non-respect du niveau de qualité en matière d’interruptions d’alimentation.
Par ailleurs, il existe une régulation incitative de la qualité du service proposé par les gestionnaires de réseaux électriques se traduisant par un bonus ou un malus en fonction de leur performance.

Le système du compteur communicant Linky

La mise en œuvre de ces compteurs communicants vise à améliorer la qualité du service rendu aux utilisateurs du réseau. Le remplacement de votre ancien compteur est effectué par le gestionnaire de réseaux de distribution ou son prestataire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *