Connaitre les procédés de transport d’électricité en France

Connaitre les procédés de transport d’électricité en France

Depuis son lieu de production, l’électricité subit de nombreuses transformations avant d’être acheminée vers un réseau de transport. Ce n’est qu’ensuite qu’elle est conduite chez les consommateurs finaux. Le transport d’électricité est un procédé complexe qui comprend plusieurs étapes. Revue en détail du fonctionnement de ce système.

Tout savoir sur le transport de l’électricité

transport électricité

Le transport d’électricité est un procédé complexe qui nécessite l’utilisation de nombreux équipements. En des termes simples, cette opération consiste à transporter et transformer l’énergie produite dans les centrales électriques pour qu’elle parvienne aux consommateurs finaux. Soumises à de nombreuses contraintes, les entreprises de distribution d’énergie doivent respecter ce processus pour acheminer l’énergie chez leurs clients.

Contraintes de la production d’énergie

En Europe, il existe plusieurs moyens de produire de l’électricité. Chaque méthode présente ses avantages et ses inconvénients. Pour assurer une alimentation ponctuelle et répondre à la demande des consommateurs, les gestionnaires de réseaux doivent concilier plusieurs contraintes :
* Contraintes géographiques : variations climatiques, zone d’implantation des centrales, éloignement entre les sites de production et les zones de consommation.
* Contraintes d’approvisionnement en combustible.
* Problème de stockage.

Étapes du transport d’électricité

Le transport d’électricité comporte plusieurs étapes :
* En partant des centrales de production, l’électricité traverse une ligne de transport à très haute tension (HTB).
* Elle subit ensuite une transformation au niveau des postes sources. Pour qu’elle puisse être acheminée vers le réseau de distribution, elle est transformée en électricité à la tension HTA qui équivaut à environ 20 000 Volts.
* Le courant HTA alimente directement les industries.
* Pour les clients particuliers, l’électricité doit encore être convertie en courant basse tension (BT) via des postes de transformations.

Quelles entreprises se chargent du transport ?

En France, le transport d’énergie est assuré par la société RTE (Réseau de transport d’Électricité), mais la distribution est prise en charge par la société Enedis. Pour comprendre le fonctionnement du marché de l’énergie, découvrez en plus sur cette vidéo :

<iframewidth= »100% » height= »315″ src= »https://www.youtube.com/embed =Edw7RiZ2fHE  » frameborder= »0″ allowfullscreen>

Les réseaux de transport et de distribution d’électricité

Pour être acheminée chez les clients, l’électricité emprunte deux types de réseaux : réseau de transport et réseau de distribution.

Réseau de transport

Au niveau du réseau de transport, le courant est transformé en électricité haute et très haute tension afin de préserver sa forte puissance sur une longue distance. Ce procédé est destiné à réduire les pertes d’énergie et optimiser l’ efficacité énergétique du courant acheminé.
Pour le transport de l’électricité, le régime alternatif triphasé est privilégié. Plus avantageux que le transport d’énergie en courant continu, le courant alternatif facilite le réglage de la tension au niveau des transformateurs. En minimisant les pertes par effet joule, ce type de courant réduit la pollution électromagnétique au niveau du réseau de distribution.

Réseau de distribution

Pour alimenter toutes les zones de consommation, le distributeur d’énergie utilise un réseau de distribution très vaste qui couvre la totalité du territoire français. Le réseau est constitué de plus d’un million de lignes électriques. Il est composé de deux niveaux de tension, dont le réseau haute tension (HTA) et le réseau basse tension (BT).
Pour en savoir plus sur le transport d’énergie, trouvez plus de détails sur ce site

Les infrastructures de transport

Les réseaux d’acheminement de l’électricité sont constitués de deux principaux équipements :
* Les lignes électriques
* Les postes de connexions

Les lignes électriques

Les lignes électriques varient suivant l’intensité de l’électricité qu’elles transportent. Le tableau suivant représente les différents types de lignes de transport d’électricité :

Lignes HTB Lignes HTA Lignes BT
Utilisées pour le transport à longue distance : transport national et international. Ce réseau comprend les lignes à très haute tension : 225 à 400 kV et les lignes à haute tension : 63 à 90 Kv. Utilisées pour la répartition régionale et interrégionale. L’intensité qu’elles transportent varie entre 15 et 33 kV. Utilisées pour la répartition locale. Elles transportent une tension qui varie entre 220 et 400 V.

Les lignes peuvent être aériennes, souterraines ou sous-marines. En alternative aux transports d’énergie via les câbles, le transfert d’énergie sans fil a également été mis en place.
* Les plus courantes sont les lignes aériennes. Bien qu’elles soient lourdement critiquées pour l’exposition aux champs électromagnétiques, elles restent les plus utilisées et les plus pratiques en matière de maintenance et d’entretien. Ces installations coûtent largement moins cher que les autres.
* Suite à l’opposition de la population aux lignes aériennes, les lignes souterraines gagnent progressivement du terrain. Même si elles sont efficaces pour se protéger des champs électrique, elles présentent des failles sur le plan technique et pratique. Contrairement aux lignes aériennes, l’entretien de ce type d’installation peut s’avérer fastidieux. De plus, les interventions coûtent cher.
* Les lignes sous-marines sont quant à elles destinées aux transports d’électricité longues distances et à l’interconnexion électrique avec les territoires d’outre-mer. Elles sont aussi préconisées pour le transport de l’énergie éolienne produite dans d’autres contrées.
Dans le cas du transport d’énergie par voie sous-marin, les lignes HVDC sont utilisées. Ainsi, le transport de courant continu haute tension est à privilégier pour ce type d’infrastructure.
* La transmission d’énergie sans fil est une alternative assez efficace pour minimiser les pertes d’énergie. Ce type de transport permet d’acheminer jusqu’à trois fois plus de puissance qu’avec les lignes hautes tensions. De plus, il couvre une plus longue distance et ne nécessite pas de poste intermédiaire.

Les postes électriques

Les postes électriques sont des zones stratégiques pour le transport d’électricité. Il s’agit en quelque sorte des postes sources où l’énergie électrique est reçue, transformée et répartie vers les différents réseaux d’acheminement. Grâce à ces équipements, le courant électrique peut passer du réseau de transport au réseau de distribution. Leur structure varie suivant la zone d’installation, les fonctions assurées et la technique de transmission utilisée.

Postes en zones rurales

Pour les zones rurales, les postes aériens et les postes intérieurs modulaires ou PMI sont les plus utilisés. Les postes aériens sont des dispositifs installés en hauteur afin de pouvoir utiliser les capacités isolantes de l’air. Pour garantir la sécurité des installations, il est nécessaire de garder une marge de distance importante entre les parties sous tension.
Les PMI sont quant à eux sont des équipements regroupés dans des bâtiments. Ils sont utilisés pour la gestion des courants ayant une intensité qui varie entre 63 000 et 90 000 volts. Pour ces dispositifs, les appareillages sont isolés dans des compartiments ou des modules.

Postes en zone urbaine à forte agglomération

Les postes en bâtiment sont les plus utilisés en zone à forte agglomération. Ce sont des postes à puissance élevée qui mettent en œuvre des technologies plus avancées comme la technique Sous Enveloppe Métallique ou technique blindée pour assurer la gestion des flux électriques. Pour ce genre de système, chaque partie sous tension est enveloppée dans des tubulures métalliques remplies de gaz sous pression qui servent d’isolants.
Pour des zones urbaines denses, des postes en superstructures de 2 à 4 niveaux sont installés. Ils sont constitués de plusieurs étages, dont 2 à 3 niveaux en sous-sol et 3 à 4 niveaux en hauteur. Il est à noter que l’installation de ces types d’infrastructure nécessite une étude d’impact visuel.

Les postes électriques intelligents

Dans le cadre du développement des villes intelligentes, le projet Poste électrique intelligent est adopté par certaines collectivités. Son but est d’optimiser les capacités du poste électrique et de suivre l’évolution progressive de la production d’énergie. En effet, suite au développement progressif des maisons connectées, au déploiement obligatoire des compteurs connectés ainsi qu’à l’ascension fulgurante des bâtiments intelligents, la mise en place d’un système plus performant en matière de distribution d’énergie est nécessaire.
Les postes intelligents sont équipés de nombreux dispositifs interactifs qui leur permettent d’endosser plusieurs fonctionnalités et d’optimiser la gestion des réseaux de distribution. En outre, le système intelligent installé dans le poste lui permet d’interagir avec d’autres éléments du réseau électrique comme le dispositif de stockage. Il est aussi équipé d’un capteur de variation climatique qui lui permet d’adapter la fourniture d’énergie au fil des saisons. Ainsi, il constitue une solution efficace face aux intermittences des sources d’énergies vertes. Pour renforcer la sécurité des données, il est protégé par un logiciel de cryptage.
Pour plus de détails concernant les postes électriques intelligents, renseignez-vous avec cette page.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *